Collaborations

Je suis…
création 2017 pour la formation Extensions

Conception Fanny de Chaillé, avec Gauthier Autant, Lisa Biscaro Balle, Florent Brun, Coline Bulloz, Raoul Carrer, Charlotte Larcher, Delphine Mothes, Clémence Péguy, Gwendal Raymond, Victor Rémis, Thaïs Weishaupt, Répétitrice Christine Bombal, Régie générale Thierry Allaire

Je suis… © Pierre Ricci

« Je suis… est une pièce sur le groupe, sur sa forme qui est à la fois fondatrice et emphatique mais également coercitive.
Comment se révéler, se construire en tant que « je » au sein du groupe sans trop l’affecter ou s’affecter tout en le supportant…
Chacun des interprètes a été amené à se définir en construisant son propre « je suis… » et nous avons ensemble écrit une pièce à partir de cela.
Il s’agissait pour moi de travailler en me confrontant à la réalité de ce groupe, un groupe d’étudiants au sein d’une structure, d’une formation destinée à une « extension ». Prendre cette extension au pied de la lettre, comme celle d’un « je » qui pourrait devenir un « nous » commun.

Fanny de Chaillé


La Double Coquette (2015)
Antoine Dauvergne, Charles-Simon Favart, Gérard Besson, Pierre Alferi, Annette Messager, Fanny de Chaillé

Antoine Dauvergne, La Coquette trompée (1753)
sur un texte de Charles-Simon Favart
Gérard Besson
, Proloque, additions et instrumentations (2014)
sur un texte de Pierre Alferi
Création des costumes, Annette Messager, Réalisation des costumes, Sonia De Sousa, Création des lumières, Gilles Gentner, Mise en scène, Fanny de Chaillé
Amarillis : Direction musicale, Héloïse Gaillard et Violaine Cochard, Isabelle Poulenard, soprano (Floride), Maïlys de Villoutreys, soprano (Clarice), Robert Getchell, ténor (Damon)

Version scénique produite par le Festival d’Automne à Paris ; le Centre de musique baroque de Versailles ; Festival Le French May/Hong Kong ; le Festival de Sablé ; Metz en Scènes – Arsenal ; Théâtre Impérial de Compiègne ; KunstFestSpiele Herrenhausen ; Spoleto Festival USA / Charleston SC ; Peak Performance@Montclair State University / NJ-USA
Coréalisation des représentations à Paris : Théâtre de la Ville ; Festival d’Automne.

La Double Coquette © William Struhs

Avec La Double Coquette, dans les marges de l’ouvrage d’un autre, Gérard Pesson a introduit trente-deux « additions ». Ajouts, inserts, apartés, codas, nouvelles instrumentations ou harmonisations, subtiles modifications de texte complètent l’œuvre originale d’Antoine Dauvergne, La Coquette trompée, non sans ambiguïtés dans les transitions. La forme est ainsi à l’image du personnage principal, Florise, contrainte de se travestir pour reconquérir son amant. Le déguisement opère, dans une carte du tendre où les genres vacillent.