Description du projet

FANNY DE CHAILLÉ

dans le cadre de la programmation « Instantané Fanny de Chaillé »
initiée par le Centre Pompidou-Metz en 2011.

Cet ouvrage, troisième titre de la collection « Instantanés », est publié à l’occasion de la programmation « Instantané Fanny de Chaillé » initiée par le Centre Pompidou-Metz du 12 au 16 octobre 2011, en partenariat avec l’École supérieure d’art de Lorraine, l’École nationale supérieure d’art de Nançy et l’EPCC Metz en Scènes / Les Trinitaires.

Artiste plurielle, Fanny de Chaillé navigue, sans aucun souci des genres convenus, entre poésie sonore, théâtre, danse et performance.
Parallèlement à ses collaborations avec plusieurs grands noms de la scène française – Daniel Larrieu, Rachid Ouramdane, Gwenaël Morin, Emmanuelle Huynh ou Alain Buffard -, elle mène depuis 1995 un travail de recherche où la langue tient lieu de matériau de prédilection. Un matériau qu’elle manipule en tout sens, explorant jusqu’à l’absurde le spectre de ses sonorités et de ses significations, débusquant ses stéréotypes et détournant ses codes.
De KARAOKURT (1996), karaoké inspiré de Kurt Schwitters, à WAKE UP (2003), concert pour cinquante-cinq réveils, du VOYAGE D’HIVER (2001) lecture-performance à partir du texte éponyme de Perec, à sa dernière pièce, intitulée JE SUIS UN METTEUR EN SCÈNE JAPONAIS (2011), c’est tout l’univers de Fanny de Chaillé qui est ici retracé et éclairé par un entretien de l’artiste avec l’historienne de l’art Yvane Chapuis.

Centre Pompidou-Metz →