PIERRE ALFERI

est né en 1963, il a étudié la philosophie à l’École normale supérieure de la rue d’Ulm. Sa thèse sur Guillaume d’Ockam, sous la direction de Louis Marin, paraît en 1989. Dans les années 1990, les éditions P.O.L. publient ses livres de poésie (Les Allures naturelles, Le Chemin familier du poisson combatif, Kub Or, Sentimentale journée, La Voie des airs) et deux romans (Fmn, Le Cinéma des familles). En 1995, il fonde avec Olivier Cadiot la Revue de littérature générale, qui suscite des contributions pour ranimer le débat théorique autour de la littérature. Il dialogue avec le sculpteur Jacques Julien et le musicien Rodolphe Burger.
Il écrit sur le cinéma dans Vacarme et les Cahiers du Cinéma. À partir de 1999, il réalise des lms où l’écrit passe dans le temps et l’image (Cinépoèmes et lms parlants, dvd, 2003), et qui donnent lieu à des expositions et des projections.
Il propose des performances hybrides, monte des paysages sonores (En Micronésie, 2005) et dessine dans ses livres (Intime, 2013). En 2011, il conçoit des panneaux calligrammatiques pour les stations de la ligne T3 du tramway parisien. Ses trois derniers livres sont des romans : Les Jumelles, Après vous et Kiwi (2012, illustré de soixante dessins). Fanny de Chaillé signe en 2012 Coloc et Les Grands en 2017, mise en scène de deux de ses textes, puis en 2014 ils jouent tous les deux dans Répète (Théâtre de la Cité internationale). Pierre Alferi enseigne la littérature aux Beaux-Arts de Paris.

Site internet → là