Description du projet

GRADIVA celle qui marche

Compagnie Rediviva / Stéphanie Fuster

Conception, chorégraphie et interprétation Stéphanie Fuster

Mise en scène Fanny de Chaillé

Collaboration artistique Clémence Coconnier
Conseil danse Juan Carlos Lerida
Musique José Sanchez
Musiques additionnelles Quartetto Prometeo : Quattro Pezzi Spagnoli – Studio / Manolo Caracol : La Niña de Fuego / Niño de Elche et Jose Sanchez : Pas à pas
Direction technique et création lumière Arno Veyrat
Régie son Stéphane Ley
Construction décor Cyril Turpin
Production et diffusion Marie Attard – Playtime 

Création le 6 novembre 2021 à l’Astrada à Marciac (32)
Info et réservation → cliquer ici

En découdre avec le flamenco, telle a été ma quête durant de longues années. En découdre avec la fascination, l’aimantation, l’électrification qu’il produisait en moi, et sur le public. En découdre avec le fantasme, l’hallucination et l’image. 

La tâche était ardue tant les liens physiques, biographiques et psychiques qui me liaient à cet art étaient nombreux, noués, tressés, entrelacés et composaient finalement la trame de mon propre être femme.
Après le long et profond travail que j’ai mené dans la pièce « Questcequetudeviens? » dans laquelle Aurélien Bory, metteur en scène, ami, peignait mon portrait et à travers lui, celui de mon lien à la danse, c’est un glissement qui m’amène à dire « je », « je vois », « je suis », « je dis ». Quelle toile tisse le flamenco, comment l’aimer et s’en libérer ? Que nous dit-il du féminin pris dans ses filets, véritable espace de projection des désirs et du regard masculin et féminin ?

Le flamenco, c’est Gradiva. C’est cette figure de marbre, immobile et pourtant en marche, qui fascine. Je veux exhumer ce corps des cendres et avec la précision de l’archéologue, en sonder chaque parcelle.
Comprendre la mécanique de son mouvement, dépecer ses mystères. 

Production Compagnie Rediviva / Stéphanie Fuster
Coproduction La Place de la danse – CDCN Toulouse Occitanie, Théâtre Saint Quentin en Yvelines, Scène nationale, Théâtre Garonne – Scène européenne – Toulouse, l’Astrada – Marciac, Théâtre Molière, Scéne nationale Archipel de Thau, Le Parvis, scène nationale Tarbes Pyrénées / GIE FONDOC, Compagnie 111 – Aurélien Bory / La Nouvelle Digue, La Fabrica Flamenca
Accueil en résidence Ring – scène périphérique, Toulouse
Soutiens DRAC – Occitanie, Région Occitanie / Pyrénées ) Méditérranée, Conseil Départemental de la Haute-Garonne
Remerciements Euriell Gobbe-Mévellec, Aurélien Bory, Florence Meurisse, Véronique Coutzac, Taïcyr Fadel, Léa Pérat

2021

  • 6 novembre 21 – Création à L’ASTRADA – Marciac (32)
  • 23 novembre 21 – SETE – Théâtre Molière, Scène nationale Archipel de Thau (34)
  • 15 – 16 – 17 décembre 21 – TOULOUSE – Théâtre Garonne en co-accueil avec la Place de la danse (31)

2022

  • 24 mai 22 Le Parvis – Scène nationale de TARBES (65)